Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Le blog de Nanou Provence
  • Le blog de Nanou Provence
  • : Puisque j'habite une région où il fait souvent beau, venez prendre quelques rayons de soleil et goûter quelques-unes de mes préparations. Entrez dans ma cuisine, sur les Terres de l'olive et du vin...
  • Contact

Recherche

RETROUVEZ-MOI SUR :










Archives

28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 20:26
Quand il fait très chaud en Provence, la fraîcheur s'invite dans votre verre !

D'ailleurs tiens, j'aimerais bien qu'il fasse un bel orage ! Mais il n'est pas prévu au programme...... Samedi plein soleil.

Vous ne trouvez pas qu'on a du mal à rester en cuisine par ces temps de chaleur ?

Aussi, j'ai eu l'idée de préparer cette boisson/entrée.




Nous avions acheté récemment une corbeille de melons jaunes.
Entre les smoothies, les cubes de melons mangés avec une fourchette, le stock fut long a épuiser,  avec un concombre que je n'arrivais pas à utiliser, tout ce petit monde a fait notre bonheur pour une dégustation fraîcheur !


La pulpe de ce légume et de ce fruit a le pouvoir de rassasier et de combler l'appétit, car elle est gorgée d'eau.

Allez servez-vous, O alcool, 100 % fraîcheur vitaminée.


Boisson fraîche melon et concombre

Pour 2 verres

- 1 grande tranche de melon (ici un jaune)
- 2 gros morceaux de concombre
-1 càc de gingembre en poudre
- 2 yaourts à la vanille
- eau fraîche

Pelez le concombre et enlevez l'écorce du melon. Coupez ces chairs en petits morceaux.

Mettez tous ces éléments dans le blender. Ajoutez le gingembre, les yaourts et ajoutez de l'eau fraîche

Le gingembre se marie agréablement avec les autres ingrédients, vraiment ce fut un régal !


Repost 0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 13:00
Dans mon précédent billet, je vous ai parlé de ce vin médiéval que l'on nomme HYPOCRAS.



Il s'agit d'un vin sucré épicé, qui aurait été à l'époque un vin digestif et faisait partie d'une recette de la pharmacopée médiévale.

La boisson initiale était "saturée" en épices.
Jusqu'au XVIème siècle, les vins étaient de mauvaise qualité, on ne connaissait pas très bien tous les procédés de vinification et de fermentation ; les épices ayant apparut avec le temps des Croisades, on faisait macérer écorces et feuilles diverses pour en masquer le goût médiocre. De plus, le vin était peu alcoolisé et se conservait mal !

Donc, la noblesse épiçait et sucrait son vin.

Petite parenthèse, au Moyen-Age le sucre était surtout considéré comme un médicament, mais pas le sucre tel que nous nous le représentons en premier, car à l'époque on utilisait la betterave qu'à des fins médicales. Elle apparut sur nos tables que beaucoup plus tard. Le sucre de canne lui, fit son entrée vers la fin du Moyen Age et était une denrée onéreuse et rare ; le miel lui, était réservé au peuple..... Quand ils pouvaient en avoir, ça c'était pas sûr !

HYPOCRAS, HIPPOCRATE...... Ce célèbre médecin grec, pourrait en confirmer la recette diététique. Facile d'en deviner l'origine non ? ou de l'imaginer en tout cas......

Au fil des siècles, ce vin a subi quelques transformations.  Par exemple, Louis XIV l'a enrichi en y ajoutant divers agrumes ; cette boisson était très prisée à la Cour comme vous pourrez l'imaginer et était un présent très apprécié. (De nos jours, aussi me direz-vous !)

Personnellement, je trouve ce vin trop sucré. Je l'apprécie extrêmement frais et pour tout son bouquet d'épices, on en devine les parfums presque un à un.

Parmi les recettes qui trônent aujourd'hui sur nos étals nous pouvons y trouver : du miel, du sucre, cannelle, gingembre, clous de girofle, muscade, cardamome, eau de rose, orange.

Je vais certainement essayer de réaliser ce vin épicé, mais en y mettant moins d'ingrédients sucrés.

Si vous avez déjà essayé, n'hésitez surtout pas à me faire part de vos suggestions ! Je suis presque sûre que d'autres recettes peut être un peu cachées sont quelque part proches de l'authentique !







Repost 0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 15:51

UN PETIT SMOOTHIE AUX FRUITS DE SAISON PECHE ET PASTEQUE

VERDICT...

DELICIEUX !


En fait nous en buvons beaucoup actuellement au petit déjeuner et le soir bercés par les asperseurs de la pelouse.

Un régal de fraîcheur et de vitamines.

Et lorsque j'ai vu récemment un reportage sur la  façon dont nos chers industriels préparent ces boissons, je ne suis pas prête à abandonner mon blender pour engraisser ces entreprises juteuses, c'est le cas de le dire !

Ils seraient faits "notamment" avec de la pulpe de fruits surgelée, vieille d'environ 3 ans.......

Bonjour fraîcheur et bienfait !

Donc, même si le fait de préparer mes propres smoothies me revient plus cher, ce n'est pas bien grave, au moins je sais ce qu'il y a dedans et non de la pulpe de fruits ratatinée et peut-être même gâtée qui peut le dire ?

Mixé récemment, direct blender-consommateur !

Pour 2 grands verres bien sûr !

- 1 tranche de pastèque pas trop épaisse (en enlevant les pépins)
- 2 pêches blanches
- un peu d'eau fraîche

Mixez le tout et c'est prêt !

Ah oui, j'allais oublier.... Un peu d'eau fraîche évidemment, mais le tout saupoudré de beaucoup d'Amour !!!



Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 08:23
Toujours dans la lignée du riz au lait, voici le smoothie que j'ai préparé hier après-midi, il était excellent, frais et très léger.



Smoothie miel et banane (2 verres)

- 2 verres de lait de riz (pas remplis jusqu'en haut)
- 2 bananes
- 2 càs de miel arasées toutes fleurs crémeux

Incorporez les ingrédients dans votre mixeur.
Mixer jusqu'à ce que la banane soit complètement dissoute. J'ai mixé ensuite par impulsion pour la mousse sur le dessus.

Sur ce, je vous invite à la dégustation vitaminée de ce smoohie.




PASSEZ UNE BONNE JOURNEE ET A BIENTOT........
Repost 0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 07:40
LA QUESTION DU JOUR ?

Non, cela ne sera pas une nouvelle rubrique, mais je vous ai laissé sur mon dernier billet, un petit paragraphe, disant qu'une question (ou un doute, je ne sais pas) germait dans mon esprit et j'aimerais que vous me transmettiez votre savoir sur ces petites fleurs....


... que l'on peut transformer en un délicieux sirop de sureau.

J'ai suivi à la lettre certaines recettes qui fleurissent sur certains blogs et les ingrédients, les quantités étant forts similaires sur chacun d'eux, je me suis dit que j'avais donc forcément "LA" bonne recette !

Ah ah, que n'ai-je crié trop haut et fort ma belle trouvaille de recette, car un de mes amis (qui s'y connaît pourtant en botanique), m'a transmis ce message :

....."Il faut mettre des ombelles (beaucoup d'ombelles) que tu tasses dans une
grosse casserole. Tu mets de l'eau pour arriver au niveau des fleurs. Tu
fait bouillir 5 mn et tu laisses infuser pendant  12 heures environ. Tu
filtres et tu pèses le liquide ainsi récupéré. Tu mets autant de poids
en sucre.
Tu reverses le tout dans la casserole avec le citron et tu
fait cuire pendant 10 mn . Ensuite, tu verses  le tout dans une bouteille"
...

* Excusez-moi pour le décalage entre les lignes, cela vient du copier/coller dans mon mail.

.......Et voici "MA" recette dénichée par ci par là sur la blogosphère :

- 6 belles ombelles de fleurs de sureau
- 1l d'eau
- 1 kg de sucre
- 1 citron (je n'ai pas voulu mettre d'acide citrique)

J'ai donc fait bouillir mon eau, puis y est versé mes fleurs et les ai laissées infuser. Je les avais détachées de leurs tiges, car j'avais lu qu'elles pouvaient donner mauvais goût à la boisson
J'ai ajouté le sucre, le citron coupé en rondelles et ai laissé macérer pendant 2 jours en brassant souvent.
Puis, j'ai filtré, réchauffé le sirop pour bien en dissoudre le sucre et mis en bouteilles.

Je crois n'avoir rien oublié...

Voici ma boisson interrogative !


En tout cas je compte vraiment sur vous pour m'éclairer sur ce sirop qui a tellement bon goût, on peut aussi s'en servir pour parfumer certaines pâtisseries ; encore un don généreux de Dame Nature et en plus le sureau pousse facilement chez moi et offre ses branches fournies à qui veut les cueillir !

Donc voilà, qui dois-je croire ? Qui a raison ? Car, (allez je vous mets son prénom, il ne m'en voudra pas je pense), Jean-Pierre est bigrement féru pour ce genre de recette naturelle !

Jean-Pierre, je ne voudrais pas t'offenser, mais plusieurs avis, c'est mieux qu'un seul avis non ?.... Même s'il m'est très précieux ton avis, je t'assure !!!

Oui, mais à condition d'avoir "LA" bonne recette n'est-ce pas?

Je suis toute ouïe ou plutôt mes yeux bien ouverts à vos suggestions....



A BIENTOT..............
Repost 0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 19:33

 

vin_rasteau

Il m'est agréable parfois lors de mes courses quotidiennes dans mes Hypers et Supers préférés, flâner bien volontiers dans les rayons vinicoles.

Ce jour-là, il fallait que je choisisse un vin pour un repas entre amis et en plus il allait y avoir des "connaisseurs" ; donc une fois n'est pas coutume, je voulais les gâter !

Furetant de ci, de là, je me suis arrêtée devant un vin que je ne connaissais pas du tout :

RASTEAU

RASTEAU - COTES DU RHONE VILLAGES

(Vaucluse) Rouge

Ce fut pour moi une réelle découverte et révélation en matière d'oenologie, avec il est vrai un fort potentiel d'alcool (14%), à boire avec modération, car délectable !

C'est un vin généreux, ample, chaleureux mais sans excès, aromatique, un vrai bouquet d'épices, équilibré. Dans un verre de RASTEAU, on est transporté vers un site ensoleillé, dominant les Dentelles.

Il accompagne admirablement un plateau de fromages, gibiers et civets ; personnellement, converser avec un verre de RASTEAU en guise d'apéritif, j'adore !!!

 

 

Repost 0