Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Le blog de Nanou Provence
  • Le blog de Nanou Provence
  • : Puisque j'habite une région où il fait souvent beau, venez prendre quelques rayons de soleil et goûter quelques-unes de mes préparations. Entrez dans ma cuisine, sur les Terres de l'olive et du vin...
  • Contact

Recherche

RETROUVEZ-MOI SUR :










Archives

9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 12:24

ET SI A MIDI NOUS FAISIONS DES PIZZAS ??

Nous, à la maison, les pizzas on adore !!!

 

Et comme nous n’allions pas restés sur une telle envie, je me suis vous vous en doutez bien, empressée de réaliser « en vrai » ces images de pizzas bien garnies, fumantes, moelleuses et parfumées que nous étions en train de construire en petit comité de gourmands…………………..

Pour la pâte  (2 pizzas) :
 eau, sel, 4 càs d’huile d’olive, 500 grs de farine, 2 sachets de levure style « Briochin »



Garniture 1
- 2 pommes de terre moyennes
- quelques lardons fumés
- 1 fromage Saint-Marcellin
- origan
- gruyère râpé
- crème fraîche

 

Celle-ci, (ci-dessus) avec trois fois rien, on arrive à mettre en appétit même ceux : « qui n’ont plus faim ! » On essaye ?

 
Ce jour-ci, j’étais justement très courte en temps, car vu que nous avions eu cette envie « subite » de manger des pizzas « maison », il ne me restait pas beaucoup de temps pour faire lever ma pâte ; j’ai eu évidemment recours à ma machine à pain, qui m’a réalisée (et c’était la première fois que je faisais de la pâte à pizzas dans ma petite machine) une texture digne des pizzaïolos, soupe et élastique à la fois, je dis encore une fois, « Merci ma MAP ! »

Je recommencerai, c'est sûr et je pense que personne ne s'en plaindra.

 

  

Garniture 2 (moitié/moitié)

- sauce tomate

- origan

- roquefort

- gruyère râpé

 

Et le tout dans le four bien sûr préchauffé ; les bords vont gonfler et le dessus prendre une jolie couleur gratinée.


Et vous, avez-vous encore faim ??

 


Je ne résiste pas à l’envie de vous offrir mon « Festival de Pizzas »......... Eveillez vos papilles, le prochain repas va bientôt arriver !


LA PISSALADIERE......................


CLIC ICI POUR LA RECETTE

LA PIZZA ROUGE ET BLANCHE..........................


CLIC ICI POUR LA RECETTE





LA PIZZA AU THON..............................



CLIC ICI POUR LA RECETTE



Repost 0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 10:01

D'après vous, est-ce une madeleine géante ??

C'est un gâteau avec une grosse bosse sur le dessus.

C'est énervant quand même ! Si j'avais voulu le faire exprès, je suis sûre que je n'y serais pas arrivée !




En plus, vraiment l'illusion du coeur avec la fente craquelée en plein milieu...........

Waouh quelle imagination !!!

Il manque plus que la flèche pour transformer ce gâteau en vrai coeur de Cupidon !

Bref.........

Il était quand même très bon ! Je suis allée chez Anna m'en inspirer avec quelques modifications faites comme on dit "A la fortune du Pot"..................


Pour un gâteau très moelleux (version gâteau au yaourt, mais qui est drôlement moelleux !)

- 1 yaourt
- 3 pots de farine
- 2 pots de sucre
- 60 grs de beurre fondu
- 1/2 sachet de levure
- 2 oeufs entiers
- essence naturelle de citron
- sucre glace

1°) Fouettez les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse

2°) Ajoutez le beurre fondu, l'essence de citron  et le yaourt

3°) Incorporez la farine, la levure

4°) Beurrez généreusement votre moule à gâteau et mettez au four préchauffé 200° en vérifiant la cuisson en plongeant la lame d'un couteau qui doit ressortir prop


5°) Saupoudrez de sucre glace



Repost 0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 21:42
EN GENERAL J'EPLUCHE COMPLETEMENT LES COURGETTES, MAIS CELLES-CI JUSTE POUR LA COULEUR J'AI FAIT EXCEPTION.......... CELA AURAIT  ETE DOMMAGE...............


Avec quoi sont-elles farcies ?

Non, cela ne fera pas l'objet d'un prochain post............

Débordantes de générosité, toutes pimpantes et joliment chapeautées, je vous livre la recette :

Courgettes farcies selon Nanou (2 personnes)

- 4 courgettes rondes
- 1 tomate ici coeur de boeuf
- 4 càs de boulgour
- 1 gros oignon
- ail
- persil
- 1 oeuf

1°) Lavez les courgettes et coupez le dessus pour en faire un chapeau

2°) Creusez vos légumes,pour en retirer la pulpe et la mettre de côté

3°) Faire légèrement colorer vos courgettes dans une sauteuse à couvert avec un peu d'huile d'olive et de chaque côté

4°) Hachez l'oignon et la pulpe et faire revenir le tout dans une sauteuse avec de l'huile d'olive. Salez, poivrez. Ajoutez l'ail et le persil

5°) Lorsque le mélange précédent commence à prendre couleur, ajoutez la tomate pelée et coupée en petits morceaux. Laissez encore quelques minutes, puis retirer du feu

6°) Dans une casserole, faites cuire votre boulgour dans de l'eau salée. A la fin de la cuisson, bien l'égoutter et le mélanger à la farce. Ajoutez l'oeuf, bien mélanger et en farcir vos courgettes. Mettez le chapeau sur le dessus

7°) Mettez vos courgettes dans le four préchauffé à 200°. Dans le fond de mon plat, je mets un peu d'eau, un filet d'huile d'olive et en arrose également mes courgettes




La cuisson ? Vraiment je ne pourrais pas vous dire !

Déjà elles ne sont pas crues, car elles ont légèrement coloré dans la sauteuse, ce qui leur donne plus de goût ; la chaleur du four en termine la cuisson, mais sans trop ramollir ces jolies courgettes rondes qui méritent d'être mangées bien charnues




ET A BIENTOT...............
Repost 0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 17:09
UNE IRRESISTIBLE ENVIE DE BISCUITS !!!!

Vous commencez à me connaître ?

J'adore le "Fait Maison" !

Et puis, j'en ai un peu marre parfois de traquer les étiquettes dans les rayons des supermarchés.

Pour les produits que je sais préparer et qui ne demandent pas trop de connaissances particulières et développées, notamment en pâtisserie, je me suis dit dans une journée qui me fut certainement très inspiratrice, qu'il valait mieux que je prenne le temps de réaliser mes propres biscuits.

Certains d'eux, de marque connue et de bonne fiabilité, sont excellents. Leur boîte est d'environ de 24 sablés je crois, mais le prix reste très élevé. 

Alors, je m'organise car en fin de compte ils ne demandent pas trop de temps de préparation et le résultat me paraît très séduisant. 

Faut-il être raisonnables ?

 
C'est la deuxième fois que je réalise ces sablés ; mon mari a tant adoré, qu'il m'en a réclamé dès qu'ils ont été terminés.

Je me suis légèrement inspirée de la recette de base en pâte sablée, avec le parfum initial des biscuits bio achetés dans le commerce.

Cette fois-ci, j'avais mis un peu plus d'amandes pour un croustillant et un goût un peu plus prononcé et pour bien les retrouver en bouche.

Vous avez été sages ?

Je suis sûre que oui.

En plus, sur cette fin de vacances et cette rentrée pas toujours évidente pour tout le monde, les grands comme les petits, quoi de meilleur qu'un sablé aux amandes, léger, sucré, parfumé et qui fait tellement de bien moral ; accompagné d'une petite tasse de thé............. Une saveur d'enfance peut-être................

Dond, pour les grands enfants que nous sommes, je vous confie la recette :

Sablés aux amandes parfumés au citron

- 340 grs de farine T65
- 100 grs de sucre en poudre
- 70 grs d'amandes effilées
- 1 càc rase de levure en poudre
- 2 oeufs
- 125 grs de beurre mou
- 1 càc d'essence naturelle de citron

1°) Dans un saladier, mélangez tous les éléments secs

2°) Ajoutez ensuite, les oeufs, le beurre ramolli, l'essence de citron. Bien mélanger de manière à former une belle pâte

3°) Mettez au moins 1 heure dans le réfrigérateur

4°) Préchauffez votre four 180°.

Pour éviter certains ratés avec la pâte sablée, pour ces biscuits, je coupe la pâte en 3 boules à peu près égales et étale la première sur une toile à pâtisserie farinée, d'abord avec le rouleau à pâtisserie, puis termine avec le plat de la main. Je prends un verre et découpe ainsi les ronds des sablés.

Il va falloir que j'investisse dans des empreintes pour biscuits, histoire de changer un peu la décoration de ces gourmandises

5°) Décorez le dessus de ces biscuits à votre gré et enfournez pour environ 15 minutes.

Il faut savoir que dans la boîte à biscuits, ils vont légèrement durcir un peu, donc attention à leur cuisson, qu'ils ne deviennent pas trop durs. La cuisson des sablés en serait ratée !

Allez, je vous en remets une seconde assiette, afin qu'il y en ait pour tout le monde.........



Repost 0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 17:32

Voici une petite quiche aux endives que j'ai préparée pour le repas du soir.

Je suis devenue une adepte des pâtes faites maison. Je trouve celles que les industriels nous proposent, vraiment trop grasses.

Si vous lprenez le temps de lire les étiquettes, vous y trouverez des ingrédients que nous n'avons pas coutume généralement d'utiliser dans la pâtisserie et dans la cuisine en particulier.

Par exemple, le "beurre concentré" qui est du "beurre", mais pour lequel les industriels ont retiré une grande partie d'eau. En conséquence, sa matière grasse est plus élevée environ 90 %.

Ce n'est pas sans raison que l'on déconseille les pâtisseries industrielles dans le cadre d'un régime ! Sans oublier le bon fonctionnement de nos artères....

Notre corps arrive (sans même nous en rendre compte) rapidement à saturation de toutes ces matières grasses ingurgitées ; nous n'en sommes parfois pas conscients et ce, tout au long de la journée.

D'où leur nom très à propos "matières grasses saturées"

Si vous avez la  pssibilité et le temps surtout de préparer vos pâtes brisées, sablées.... mettez du beurre tout simplement !

Pour ma part, j'utilise très souvent la purée d'amandes complètes et qui remplace d'autres matières grasses plus connues, mais qui est bourrée d'éléments diététiques très importants voir
ICI.




Tartre aux endives sur pâte à la purée d'amandes

- 4 endives
- fromage (ici camembert)
- 250 grs de farine T65
- 2 belles càs de purée d'amandes complètes
- 2 pincées de sel
- 1 oeuf
- eau
- béchamel : huile d'olive, farine, lait

1°) préparez votre pâte comme habituellement. Si vous le souhaitez, remplacez le beurre par la purée d'amandes. Garnissez un moule

2°) faites cuire vos endives dans une sauteuse avec un peu d'huile d'olive, lorsqu'elles ont pris couleur, ajoutez un peu  d'eau et laissez cuire à couvert jusqu'à ce qu'elles soient tendres

3°) préparez votre sauce béchamel avec (ici j'ai mis de l'huile d'olive à la place du beurre), la farine, le lait

4°) bien essorer vos endives, les répartir sur la pâte et versez dessus la sauce. Coupez des morceaux de camembert dans votre préparation et étalez le tout sur votre pâte en bien répartissant

5°) enfournez dans le four préchauffé 200° environ 30 minutes jusqu'à ce qu'elle soit bien gratinée

Vous avez vu les différentes couches de couleur de cette quiche ?



A BIENTOT LES AMI(E)S.......................
Repost 0
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 20:26
Quand il fait très chaud en Provence, la fraîcheur s'invite dans votre verre !

D'ailleurs tiens, j'aimerais bien qu'il fasse un bel orage ! Mais il n'est pas prévu au programme...... Samedi plein soleil.

Vous ne trouvez pas qu'on a du mal à rester en cuisine par ces temps de chaleur ?

Aussi, j'ai eu l'idée de préparer cette boisson/entrée.




Nous avions acheté récemment une corbeille de melons jaunes.
Entre les smoothies, les cubes de melons mangés avec une fourchette, le stock fut long a épuiser,  avec un concombre que je n'arrivais pas à utiliser, tout ce petit monde a fait notre bonheur pour une dégustation fraîcheur !


La pulpe de ce légume et de ce fruit a le pouvoir de rassasier et de combler l'appétit, car elle est gorgée d'eau.

Allez servez-vous, O alcool, 100 % fraîcheur vitaminée.


Boisson fraîche melon et concombre

Pour 2 verres

- 1 grande tranche de melon (ici un jaune)
- 2 gros morceaux de concombre
-1 càc de gingembre en poudre
- 2 yaourts à la vanille
- eau fraîche

Pelez le concombre et enlevez l'écorce du melon. Coupez ces chairs en petits morceaux.

Mettez tous ces éléments dans le blender. Ajoutez le gingembre, les yaourts et ajoutez de l'eau fraîche

Le gingembre se marie agréablement avec les autres ingrédients, vraiment ce fut un régal !


Repost 0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 11:25

Voici un pain à la farine de Kamut que j'ai réalisé cette semaine.

La farine de Kamut ? J'en suis tombée amoureuse, tant pour son parfum, que pour ses propriétés nutritives J'ai été étonnée par la finesse de cette farine, à la saveur douce et sucrée. D'ailleurs je vais sûrement essayer d'en préparer quelques crêpes.......

Comme je l'ai dit pour la farine de Petit Epeautre, voir mon pain ICI ces farines sont un trésor et pour moi une denrée précieuse !

Vous connaissez la farine de Kamut ?

Je l'ai découverte récemment dans mon magasin bio ;  je ne savais pas du tout qu'elle était cultivée en Amérique.

Cette céréale est une ancienne variété de blé de provenance Egyptienne.  D'ailleurs renseignements pris, Kamut voudrait dit "Blé", en ancien Egyptien.

L'historique remonte vers 1948, selon certains scientifiques, un pilote de l'US Air Force aurait pris une poignée de ces grains à un paysan local et les aurait ramenés chez lui, pour les planter dans le Montana.

Depuis, cette céréale retrouvée et mis au goût du jour, est protégée par le Ministère Américain de l'Agriculture et est cultivée "uniquement" en agriculture biologique. Cette variété est comme le Petit Epeautre, elle n'a ni besoin de fertilisants, ni de pesticides.

Pain à la farine de Kamut

Pour sa réalisation, j'ai utilisé les ingrédients suivants :

- 200 ml d'eau (mais il se peut qu'il faille en ajouter lors du pétrissage en MAP)
- 1 càc de sel
- 3 càs d'huile d'olive
- 200 grs de farine blanche type 65
- 300 grs de farine de Kamut
- 1 cube de levure de boulanger, ou bien dernière découverte (je vous en parlerai un autre jour), 2 cuillères à soupe de levure bio (en grains)

J'ai mis le four sur 240° et enfourné pour environ 30, 35 minutes, sans oublier le coup de buée !


Une envie soudaine de belles tartines beurrées avec de la gelée de mûres me prend..... Allez savoir pourquoi ??

Mon chemin est bordé de mûriers sauvages, certains promeneurs en ont déjà fait leur affaire personnelle.......... (c'est si bon !)

Allez, voici un petit festival de Boulange !


Pain au Petit Epeautre ICI


Pain à la Farine Complète ICI


Ficelles Provençales aux herbes de provence ICI (et olives noires)


 La Fougasse au fromage ICI

 


Inauguration de ma MAP "P'tit Pain pour tous les jours" ICI

A bientôt les Ami(e)s et préparez plein de bonnes choses pour nous mettre en appétit et en éveil............

Repost 0
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 13:00
Dans mon précédent billet, je vous ai parlé de ce vin médiéval que l'on nomme HYPOCRAS.



Il s'agit d'un vin sucré épicé, qui aurait été à l'époque un vin digestif et faisait partie d'une recette de la pharmacopée médiévale.

La boisson initiale était "saturée" en épices.
Jusqu'au XVIème siècle, les vins étaient de mauvaise qualité, on ne connaissait pas très bien tous les procédés de vinification et de fermentation ; les épices ayant apparut avec le temps des Croisades, on faisait macérer écorces et feuilles diverses pour en masquer le goût médiocre. De plus, le vin était peu alcoolisé et se conservait mal !

Donc, la noblesse épiçait et sucrait son vin.

Petite parenthèse, au Moyen-Age le sucre était surtout considéré comme un médicament, mais pas le sucre tel que nous nous le représentons en premier, car à l'époque on utilisait la betterave qu'à des fins médicales. Elle apparut sur nos tables que beaucoup plus tard. Le sucre de canne lui, fit son entrée vers la fin du Moyen Age et était une denrée onéreuse et rare ; le miel lui, était réservé au peuple..... Quand ils pouvaient en avoir, ça c'était pas sûr !

HYPOCRAS, HIPPOCRATE...... Ce célèbre médecin grec, pourrait en confirmer la recette diététique. Facile d'en deviner l'origine non ? ou de l'imaginer en tout cas......

Au fil des siècles, ce vin a subi quelques transformations.  Par exemple, Louis XIV l'a enrichi en y ajoutant divers agrumes ; cette boisson était très prisée à la Cour comme vous pourrez l'imaginer et était un présent très apprécié. (De nos jours, aussi me direz-vous !)

Personnellement, je trouve ce vin trop sucré. Je l'apprécie extrêmement frais et pour tout son bouquet d'épices, on en devine les parfums presque un à un.

Parmi les recettes qui trônent aujourd'hui sur nos étals nous pouvons y trouver : du miel, du sucre, cannelle, gingembre, clous de girofle, muscade, cardamome, eau de rose, orange.

Je vais certainement essayer de réaliser ce vin épicé, mais en y mettant moins d'ingrédients sucrés.

Si vous avez déjà essayé, n'hésitez surtout pas à me faire part de vos suggestions ! Je suis presque sûre que d'autres recettes peut être un peu cachées sont quelque part proches de l'authentique !







Repost 0
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 18:22

Mon séjour médiéval est terminé.

Me voici de retour dans le 21ème siècle.

J'en ai encore plein les yeux ! les chants, les danses, le concert de harpe..... Je vous en reparlerai, je n'ai même pas encore regardé mes photos !

Accompagnée de mon mug de thé, vous prendrez bien ces quelques biscuits que j'adore !!!

La première fournée bien dorée pour "P'tit Coeur" :



La deuxième, un peu moins cuite pour moi :



Pour les réaliser, j'utilise la purée d'amandes blanches ou complètes. J'en ai plusieurs fois parlé dans mes précédents articles, ce produit est vraiment un trésor nutritionnel et puisque la santé passe "aussi" par le goût, il joint l'utile à l'agréable. Voir
ICI, un article qui détaille bien ses qualités.

Je me suis inspirée des recettes de
Cléa
, qui avec son agar-agar et ses purées d'amandes, fait le bonheur dans ma cuisine. J'ai légèrement modifié la recette.

Cookies aux flocons d'avoine


- 4 càs de purée d'amandes blanches
- 100 grs de cassonade
- 2 oeufs
- 100 grs de farine T65
- 1 càc de levure en poudre
- 5 cl de lait de riz, ou soja
- 60 grs de flocons d'avoine

1°) Mélanger la purée d'amandes avec les oeufs et le sucre.

2°) Incorporez la farine, la levure. En dernier lieu le lait, en veillant à ne pas faire de grumeaux

3°) Ajoutez les flocons d'avoine

4°) Préchauffer le four 200°.
Sur une plaque à pâtisserie, déposez des cuillerées de pâte assez espacées, car elle va légèrement gonfler. Enfournez environ 15 à 20 minutes, en fonction de vos préférences au niveau du constillant-moëlleux.



Repost 0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 00:00
Tout d'abord je réponds au tag de Tinusia  et l'a remercie d'avoir pensé à moi.

Avec toute la sincérité que vous me connaissez, voici mes réponses qui me demandent toujours une très grande réflexion.........

Quel aliment aimez vous le plus cuisiner : la courgette qui est mon légume de prédilection


Laquelle de vos réalisations a réuni le plus de suffrages : mon mari adore mes pizzas (en tous genres)

La recette que votre entourage vous réclame le plus : aucune, celle que je fais est toujours la bienvenue

Votre petit déjeuner préféré :Dés qu'il commence à faire froid "les brioches" faites maison bien sûr ! ou de grandes et belles tartines de pain de campagne qui sentent bon le levain !!!(miam)

Votre restaurant préféré ou votre pâtisserie préférée :LE MOULIN DE PAULINE un restaurant semi gastronomique pas très loin de chez moi

Votre aide la plus précieuse dans votre cuisine : Actuellement, ma MAP


Petit blog vous abandonne pour "seulement" quelques jours......

Mais je ne vais pas vous laisser sans rien vous mettre sous la quenotte durant ce court séjour !!!

Vous commencez à meconnaître ? Je déteste le gaspillage et à plus forte raison, lorsque ce dernier concerne la nourriture.

Donc hier soir, en jetant un oeil dans un de mes placards, il y avait ce paquet de pain de mie entamé et dont apparemment personne ne voulait ! Pas assez de tranches pour les transformer en croque-monsieur..... Alors ?

Mon regard s'est posé sur une étagère, où je range mes bouquins de cuisine. J'ai immédiatement pensé au livre qu'Anna m'avait offert : (son blog "La Bouilloire Bavarde")

Des Editions Marabout "Petites Cocottes"

Au passage, ce petit livre donne vraiment d'excellentes idées très originales, pour présenter les plats sucrés ou salés dans de petites cocottes.
Il faut que je trouve le temps d'aller en acheter, elles me font craquer ! La façon qu'elles permettent de présenter les plats et l'effet de surprise qu'elles ont sur les convives lorsqu'on les amène sur la table.

Merci P'tite Anna.



Pain perdu en cocotte (2  cocottes)

Ici, j'ai légèrement modifié la recette qui se trouve dans le livre, car je n'avais pas tous les ingrédients. Mais l'idée de base est la même.

- quelques tranches de pain de mie ou brioche
- cerises au sirop
- 2 jaunes d'oeufs
- 2 càs rhum
- 20 cl de crème liquide
- 50 grs de sucre en poudre

1°) Détaillez les tranches de pain de mie (ou de brioche) pour qu'elles épousent la forme des cocottes

2°) Dans un récipient, mélangez les jaunes d'oeufs, le sucre, le rhum, puis la crème. Bien mélanger

3°) Préchauffez le four 170°  (ici, 160° mes cocottes ne supportaient pas d'avoir plus chaud !)

4°) Remplissez vos cocottes en alternant les couches, pain de mie, cerises, crème et ainsi de suite. Bien imbiber les tranches de ce précédent mélange

5°) Placez vos cocottes dans un bain-marie, dans le four environ 25 minutes

Ce pain perdu en cocotte se déguste tiède.


BON APPETIT LES AMI(E)S...........................

Je vais maintenant plonger dans mon époque préférée :

 

"LES MEDIEVALES A TARASCON"  du 21 au 24 août ; c'est un village pas très loin de la Ville d'Arles. Nous allons festoyer, côtoyer le Roy René, sa cour et ses ménestrels........ Haaaa quel bonheur................


Je vous laisse en compagnie du magnifique et ténébreux château de Beynac en Dordogne.


Repost 0